Kizito J. Kalala ou la transmission de la langu...

Tous les articles

Kizito J. Kalala ou la transmission de la langue et de la culture Baluba

Kalala j. kizito

C’était un jour de l’été 2009. J’étais à Liège, en Belgique, entouré de plusieurs de mes petits-enfants. Nous échangions en toute complicité lorsque Mwâ-Nyembwe, l’une de mes petites-filles, me dit : – Grand-père, apprends-nous le ciluba.

Génial ! La demande tombait à point nommé. J’ai toujours sou-haité que mes petits-enfants apprennent un jour le ciluba, la langue maternelle de leurs kaakù. Ma réponse fut immédiate

Première leçon : – Mooyi, kaakù ! Salut, grand-père ! – Maalu kaayì ?
Quelles nouvelles ? – Maalu mîmpè. Bonnes nouvelles. Evidemment, les choses n’allaient pas en rester là.

C’est ce jour-là que j’ai pris la décision d’écrire un livre de ciluba à l’intention de mes petits-enfants. Dès le lendemain, je me suis mis à l’ouvrage. Sans me douter du long chemin de découverte et d’apprentissage sur lequel je m’engageais moi-même. Kizito J. Kalala

Kizito J. KALALA est né à Mikalayi (Luluabourg-St-Joseph) le 21 Août 1935. Il a suivi les études de médecine et de pédiatrie à l’Université Lovanium de Léopoldville et l’Université de Liège avant de travailler à la Minière de Bakwanga (MIBA) à Mbujimayi. Il vit actuellement à Liège en Belgique, entouré de plusieurs de ses petits-enfants.

Kizito J. Lalala a publié deux livres pour l'apprentissage du tshiluba :

Ciluba, s'initier à la langue

Ciluba, s'initier à la culture


Commentaires